Retrouvez Charlotte Giudicelli, qui nous dévoile les répétitions familiales qui ont formés son clan. Je vous en parlais à la fin des Confidences de Lucile, les répétitions des croyances sont des sécurités, des manières de survivre pour nos lignées.

Ces répétitions se vivent bien souvent dans nos chairs. L’outil de la psycho-généalogie permet d’identifier et de mettre du sens sur ces vécus de chaque génération.

Une mémoire, un être oublié et toutes les femmes du clan vivent et honorent en elles cet être qui est parti avant de naître. Tant que le traumatisme de la perte d’un enfant n’est pas dévoilé, chacune accepte inconsciemment de porter cette blessure.

Charlotte a mis du sens sur ce qu’elle a vécu et ainsi honoré et libéré cette mémoire d’un ancêtre non reconnu. La répétition n’a plus lieu d’être. Elle a pu se libérer ainsi que ses ascendants mais aussi alléger les croyances inconscientes de ses enfants de cette répétition de mémoire traumatique.

Je lui souhaite une très belle carrière dans l’accompagnement des femmes, activité qu’elle a pu développer aujourd’hui en harmonisant son intérieur pour rayonner à l’extérieur.

Bon visionnage !