Bon Jour Chers Alter Ego, je vous espère au mieux.

J’ai joie à revenir vers vous à travers cet écrit. Il me semble avoir trouvé une nouvelle manière pour vous communiquer ce qui me passionne et fait vibrer mes chères cellules.

Je vous invite de nouveau à découvrir d’autres outils, auteurs ou savoirs. J’essaye encore aujourd’hui de proposer des réflexions pour un grand nombre de consciences. Certaines découvertes ne peuvent être dévoilées ici, elles demandent une union intime en Soi pour être révélées. Mais des graines semées, qui poussent au rythme de chacun, viendront un jour révéler un magnifique Eden où l’Homme pourra manger les fruits de ses co-naissances.

Mais avant de vous lancer dans ces découvertes, je vous informe que pour mes clients, ou ceux qui auraient besoin d’être accompagnés dans le désir de revenir vers eux et consulter, je recommence en présentiel les consultations à mon cabinet de Brétigny-sur-Orge à partir du 11 mai, avec quelques modifications d’accueil au regard du Covid 19. Elles seront appliquées à partir du lundi 18 mai :

► Modification des heures de rendez-vous pour un accueil sécurisé, soit 1/2 heure supplémentaire entre les rendez-vous pour désinfection du cabinet.
► Je vous proposerai une visière dédiée pour votre rendez-vous, les visières du jour sont nettoyées chaque soir pour resservir le lendemain.
► Je vous invite à vous munir de votre stylo et d’un masque.
► Poursuite des RDV Visio (skype, zoom, whatsapp) si vous ne pouvez pas vous déplacer.

Mon souhait, continuer à vous guider en suivant votre évolution de conscience, en vous accompagnant à découvrir ou poursuivre le façonnage de votre uni-vers intérieur. Vous écouter mais aussi vous enseigner pour que vous puissiez atteindre votre autonomie émotionnelle et devenir le chef d’orchestre de votre Vie.

Ce que pourrait vous apporter mon accompagnement, j’ai osé le demander à mes clients et ils prennent la parole sur mon site. Merci à Marie qui revient sur sa thérapie individuelle :

“Je connais Stéphanie depuis des années. Chaque fois que la vie me présente une expérience qui s’accompagne de douleurs, ou quand je me pose des questions « existentielles » et que je ne trouve pas de réponse, je n’hésite jamais à faire appel à elle.

Grâce aux nombreux outils d’accompagnement que Stéphanie utilise, je trouve toujours auprès d’elle une aide adaptée à ma situation du moment. Qu’il s’agisse de m’apporter douceur et réconfort, ou qu’il s’agisse de me « donner un bon coup de pied aux fesses », L’usine à soi est la bulle où je peux aller puiser ce dont j’ai besoin pour avancer dans l’existence, et me rapprocher peu à peu de ce qu’à quoi j’aspire vraiment, et révéler petit à petit qui je suis au plus profond.

Au cours de certaines séances, il peut se produire un déclic qui me donne un élan soudain et clarifie une situation dans laquelle je me croyais inéluctablement bloquée. Au cours d’autres séances, au contraire, Stéphanie me fera passer des messages que je ne comprends pas ou qui ne me semblent pas faire écho à ce que je vis… Et pourtant, avec un peu temps et de recul, ces messages qui me déroutaient prennent un jour un sens évident pour moi, et là je sais que je viens de franchir une étape cruciale dans mon développement.

C’est passionnant d’explorer les multiples facettes de la vie… Je remercie Stéphanie de m’avoir permis de me poser les bonnes questions pour trouver mon chemin, de m’avoir appris à trouver par moi-même mes réponses et surtout de m’avoir enseigné les dualités de la vie.

Ainsi, grâce à cet accompagnement, je réussis enfin à voir et à savourer toutes les joies qui se présentent à moi, mais aussi je réussis à transformer toutes les épreuves et les difficultés en opportunités pour évoluer.” Marie

Vous souhaitez que nous prenions un temps pour mettre du sens sur ce qui vous arrive, prenez rendez-vous maintenant sur mon site internet.

Prenez rendez-vous

Je pense à vous tous avec tendresse.
Bonne lecture et expérimentation.

Un passage dans un nouveau monde

La date du 11 mai est attendue avec grande impatience, l’effervescence est palpable, tous nos sens s’activent car la sortie est proche. Certains même n’ont pas attendu ! Avez-vous perçu ces forces qui agissent en vous, en nous ? Mais quelles sont-elles ? Nos énergies ne demandent qu’à se réaliser et nos émotions en sont les gardiennes.

Pour ceux qui ont été découvrir les matrices de Grof dans ma newsletter précédente, nous sommes proche d’une nouvelle naissance (MPF4), avec son lot d’appréhension, de peurs et de croyances cristallisées. Peut-être pourrons-nous réinvestir notre Terre avec davantage de pondération et de sagesse.

Découvrez le dialogue entre deux jumeaux qui s’apprêtent à naitre.
Retrouvez leurs interrogations, leurs certitudes et leurs doutes.

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our CGU.
I Accept

Malgré cette euphorie, il reste des inquiétudes et des remises en question. Comment vivre cet après, discerner le vrai du faux ? Les polémiques sont nombreuses, les dysfonctionnements certains et les manipulations très probables. Mais tout ceci n’est-il pas nécessaire pour nous sortir de nos aliénations sociétales ? Réfléchir par soi-même, rechercher les points de vue différents pour en faire ressortir notre vérité. Faire grandir notre respect du vivant serait un remède contre l’information/désinformation dirigée pour asservir et faire le jeu des faux puissants.

Mais cette énigmatique période en action nous a aussi amené à redécouvrir les valeurs de collaboration, d’empathie et de contributions collectives. Notre besoin de contact humain est exacerbé, l’en-vie de nous toucher, de partager, d’être ensemble est devenue un essentiel. Veillons si possible à la qualité pérenne de nos relations. Comme le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry qui prend soin de sa Rose et du Fennec.

Une allégorie du monde
Livre audio lu par Sami Frey – Le Petit Prince

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our CGU.
I Accept

“Récit mystérieux, le Petit Prince est avant tout une réflexion sur la richesse du monde intérieur et, paradoxalement, sur les rapports avec autrui révélés par la détresse et l’apprentissage de la solitude.”

Résumé du Petit Prince

Le narrateur évoque ses premiers dessins, son enfance solitaire, sa décision de devenir pilote (chap. 1), raconte enfin comment, à la suite d’une panne, il y a six ans, il dut poser son avion en plein Sahara. C’est là qu’il a rencontré le Petit Prince (2). Celui-ci lui révèle qu’il vient d’une autre planète (3), lui demande de lui dessiner un mouton et se permet de nombreuses digressions sur l’astéroïde B 612, sur la mentalité des adultes, leur sérieux, les baobabs qui envahissent sa petite planète avec ses merveilleux couchers de soleil et son unique fleur: une rose (4-8). Les voyages interplanétaires du Petit Prince l’ont amené à découvrir une galerie de portraits (9): le roi d’un empire illusoire (10), le vaniteux (11), le buveur (12), le businessman (13), l’allumeur de réverbères (14), le géographe (15). Sur la terre, il rencontre, en plus grand nombre encore, tous les types précédents (16) auxquels s’ajoute le serpent qui parle par énigmes (17), un désert fleuri de roses, l’écho, des montagnes variées (18-20) et surtout, le fennec apprivoisé — être unique au monde par l’amour qu’on lui porte (21). Les aiguilleurs (22), le marchand de pilules qui font gagner du temps sont de nouvelles caricatures des préoccupations du monde moderne (23). Cependant, au huitième jour de panne dans le désert, le manque d’eau devient inquiétant: le Petit Prince révèle au narrateur la source inépuisable, trésor que chacun porte en soi (24-25). Mais ce sera bientôt l’heure de la séparation (chap. 26). Désireux de retrouver sa rose, l’enfant se fait piquer volontairement par un serpent, qui le renvoie dans son monde.

Le Petit Prince : analyse

La narration à la première personne, accompagnée de dessins naïfs, a l’apparence d’un conte pour enfants. La simplicité du ton, la candeur des répliques, l’aspect volontairement irréel et fantaisiste de l’histoire renforcent cette impression de badinage proche du non-sens anglo-saxon. Mais le Petit Prince n’est pas qu’une comptine destinée à amuser le lecteur. Les aspects didactiques, voire moralisateurs, sont évidents ; le symbolisme y est omniprésent : dessiné, désiré, le mouton prend vie. Aux baobabs, qui représentent la force aveugle, s’oppose la fleur, fragile et innocente. Le fennec réapprend la véritable amitié au Petit Prince ; celui-ci l’enseigne à son tour au pilote égaré. Dans l’aridité désertique du retour sur soi-même semblent renaître les vrais sentiments: ceux que le cœur seul, loin du langage trompeur de la société, peut appréhender.

Récit mystérieux, le Petit Prince est avant tout une réflexion sur la richesse du monde intérieur et, paradoxalement, sur les rapports avec autrui révélés par la détresse et l’apprentissage de la solitude: l’amour, l’amitié, l’attachement, la souffrance que peut engendrer la séparation sont tour à tour découverts, étapes à la fois cruelles et inévitables de la vie affective. Vu à travers les yeux de l’enfance, le monde est une énigme, bien souvent dramatique. Le Petit Prince ne cesse de poser des questions sur le sens de la vie. Les réponses qu’on lui donne sont cocasses dans leur rationalisme abrupt et ne peuvent que mettre en lumière la stupidité des hommes. Aussi est-ce en régressant au niveau de l’enfant que le narrateur pourra enfin progresser sur le chemin du salut et échapper à une lente agonie dans un monde privé de valeurs.

L’idéalisme farouche, caractéristique de l’humanisme de l’auteur, surmonte finalement toutes les tentations de l’absurde ou du désespoir. Le recours au merveilleux, à l’humour (accentué par les illustrations au style parfois «primitif»), et surtout à la spiritualité, permet de faire face aux contraintes du destin, aux limitations de la matière et jusqu’à la peur de la disparition physique. Ainsi, d’étoile en étoile, de découverte en découverte, les pérégrinations du personnage éponyme sont autant de voyages initiatiques qui rattachent ce récit poétique à la tradition de la fable philosophique. Dans son étrangeté, le Petit Prince suggère une pluralité d’interprétations et exprime, à l’aide d’un langage imagé, voire ésotérique, un ensemble de conviction éthiques que confirmera Citadelle (1948).

Texte de B. VALETTE

Je sais qu’un grand nombre d’entre nous osera regarder que nous sommes tous co-acteurs des évènements du monde. Le choix ou l’absence de choix est toujours de notre responsabilité. J’ai foi dans la richesse de l’Homme. Il cherche, se trompe et va pouvoir rectifier. Je nous espère tous utiliser notre VITRIOL* ! C’est ce moment qui nous est donné de vivre, discerner nos croyances obsolètes, concevoir de nouvelles idées, changer le système et cela s’est initié pendant ce confinement. Alors allons-nous avoir la force de continuer ?

* En alchimie, l’acronyme V.I.T.R.I.O.L. se décrypte : Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, c’est-à-dire : Visite l’intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée.

!!! MERCI A TOUS D’ETRE LA !!!

Oui, un grand merci à tous ceux qui, chaque jour, ont travaillé, que ce soit sur le terrain ou en télétravail, pour nous permettre de subvenir à nos besoins. Et aussi à tous ceux qui ont mis à l’arrêt leur activité. La reconnaissance est une notion importante, comprendre son fonctionnement nous évite la souffrance de l’indifférence.

Je n’oublie pas le personnel du corps médical qui attendait cette échéance avec l’espoir de pouvoir tenir jusqu’au bout leur difficile mission de sauver, de servir. Seront-ils oubliés dans quelques mois ? Les souffrances, les choix ont été difficiles et les serments rompus au regard de la situation de détresse. Eux n’oublieront pas !

Je pense aussi à ceux qui ont eu à vivre le covid 19, rescapé ou blessé. Vivre la peur, l’angoisse des heures qui suspend la Vie et qui se joue à la réception d’un résultat de test ou d’un coup de téléphone. Prendre soin de récupérer ses forces immunitaires ou bien trouver le courage de continuer à être debout après l’impossibilité de dire au revoir et d’honorer ceux qui ont compté dans notre vie. Et tout cela pourquoi ? Le cycle vie/mort/renaissance est en action et nous pousse sur le chemin de la conscience. Le temps du deuil, de la mutation est là, que ce soit pour les individus ou pour le collectif.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

par Matthieu Vanniel, facilitateur graphique.
Collapsologie
: La collapsologie (du latin collapsus, “tombé en un seul bloc”) est l’étude de l’effondrement des sociétés ou des civilisations.

Un constat me dérange dans cette période particulière ! L’oubli de discours auprès de nos enfants de la part de notre gouvernement. Seule une infographie sur le site gouvernemental a été créée pour nos enfants. Notre institution politique favorise les conseils citoyens des enfants en leur donnant la parole pour prendre en considération leur point de vue. Cependant, je n’ai vu aucun membre du gouvernement faire l’effort de leur parler dans leur niveau de conscience de cette crise. Et cela encore le 5 mai dans l’élocution de notre Président sur le sujet de la réouverture de l’École. Cela me pose question. Par ailleurs, je salue l’institution Espagnole qui a su reconnaitre et demander pardon aux enfants de les avoir privés de leurs libertés sans explication. Ne sont-ils pas les Hommes de demain ? Quelles valeurs leur avons-nous enseignées ?

Et si la conception d’un enfant ne se limitait pas à la création d’une enveloppe physique, mais engageait des réalités qui nous mènent aux vastes questions de la nature de l’âme et du sens de notre incarnation ? Je donnerai une plus grande place à ce sujet lors de mon prochain écrit.

Le poète Khalil Gibran a écrit dans Le Prophète : « Vos enfants ne sont pas vos enfants mais les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, ils viennent à travers vous mais non de vous, et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas… »

Un enfant, des monstres et un sage. Quelques minutes rafraichissantes.
A regarder avec les enfants.
Court métrage : Monsterbox de Bellecour École

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our CGU.
I Accept

Il est temps de nous ressouvenir de notre essence. De revenir en soi pour découvrir un monde oublié, caché de nos yeux extérieurs qui ont été détournés vers des contentements éphémères. Ce macrocosme est seulement visible à ceux qui auront courage de prendre un sentier non balisé. Notre intuition et nos émotions en sont les indicateurs subtils. Rencontrer ces forces qui agissent en nous est une nécessité pour les apprivoiser et en révéler la fécondité.

Nous avons tous les ressources en nous, aucun être n’est abandonné. Mettre au monde notre co-naissance est “les sens” du divin de l’Humanité. Répondons à l’Adhān(1) du Souverain, entendons le chant du muezzin(2).

(1) Adhān (arabe : أَذَان), « appel » est un terme arabe désignant l’appel à la prière (salat), en particulier l’appel à la prière en groupe. (Wikipédia)
(2) Le muezzin (arabe : مؤذّن muʾaḏḏin) est le membre de la mosquée chargé de lancer l’appel à la prière. Cet appel est purement vocal, et il se distingue ainsi de l’appel juif au moyen d’une corne ou de l’appel chrétien au moyen d’une cloche. (Wikipédia)

Puisque le temps de la purification du corps et de l’esprit est proposé à de nombreuses personnes en ce temps du ramadan, je vous invite à découvrir les inspirations du soufisme.

Lorsque l’on parle de soufisme, il s’agit de la branche mystique de l’Islam, qui professe un accès initiatique à la réalité divine. Les soufis cherchent l’union à Dieu. Ils pensent que chaque homme est voilé à lui-même : l’âme passionnelle, agitée est en quelque sorte prise derrière un rideau qui filtre la lumière spirituelle du cœur. Lorsque l’âme est spiritualisée par la prière et la sincérité intérieure, elle devient peu à peu transparente et l’âme auparavant opaque devient un vitrail de la lumière spirituelle.

For privacy reasons YouTube needs your permission to be loaded. For more details, please see our CGU.
I Accept

Chaque étape de la montée vers Dieu est un voile qu’il faut franchir afin d’accéder à un état supérieur, qui sera à son tour le voile d’un état plus haut, et cela jusqu’à l’union spirituelle suprême, qui abolit tous les voiles et toutes les dualités entre l’Homme et Dieu. La cérémonie du Samâ reflète toutes ces étapes de la quête de Dieu.

Les 7 mouvements du Samâ, symbole de l’amour divin et l’extase :

  • 1er mouvement : l’unité, mais également la naissance et donc la mort.
  • 2ème mouvement : le ciel et la terre : je redistribue ce que je prends : c’est-à-dire que je ne m’approprie rien.
  • 3ème mouvement : le voile de l’existence, nous ne sommes pas autre chose qu’une vision qui existe en apparence et qui sert d’intermédiaire. Et également, ce que je vois n’est pas forcément ce qui est, donc je me couvre les yeux pour ne pas être influencé par une vision fausse de l’existence : ce qui paraît.
  • 4ème mouvement : j’ai devant moi le livre sacré.
  • 5ème mouvement : je suis reconnaissant de la sagesse qui remplit mon âme et qui me permet de ne faire qu’un avec l’univers.
  • 6ème mouvement : je suis enchaîné, et par la danse je libère mon être. Cela veut dire également que je me livre totalement et je suis prêt à recevoir l’amour divin, mystique.
  • 7ème mouvement : c’est ce visage, ces mains, cet être tourné vers le Soleil, vers l’univers tout entier.

Les 7 mouvements, ou symboles, se réfèrent également aux 7 astres « errant » parmi les étoiles. Ces 7 astres sont : le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne.

On retrouve également les 4 éléments de la terre et un cinquième qui est le vide, symbolisé par les tours.

Sources : L’Univers symbolique des arts islamiques – Patrick RINGGENBERG, 2009

LES PETITES CO-NAISSANCES CULTURELLES

Et si nos différentes vies nous apportaient toutes la complétude ?

La Boîte de Pandore de Bernard Werber – Livre de Poche

“Alors qu’il assiste à un spectacle d’hypnose, un homme est choisi dans l’assistance pour participer au numéro final. Dubitatif mais intrigué, René se plie au jeu et se retrouve soudain plongé dans une vie antérieure. Ce n’est que la première…”
Au fil de ses découvertes, il comprend que ce qu’il a vécu dans ses vies précédentes peut influer sur sa vie présente. Professeur d’histoire, un nouveau défi passionnant se pose à lui : peut-il changer le cours de l’histoire, le réécrire et modifier ainsi la mémoire collective ?”

“Un nouveau terrain de jeu où il fait bon s’égarer.” Le Figaro madame.

POKEMON

Apprendre à capturer des animaux pour qu’ils nous aident dans notre quête. C’est surprenant de ressemblance.

Les Pokémons sont nés de l’imagination de Satoshi Tajiri. Toutefois, ce dernier s’est sans doute inspiré de véritables choses, et plus particulièrement des animaux ou des plantes, lorsqu’il a créé ses charmantes bestioles.

Dessin Animé – Bande-annonce

Dans la souffrance, il y a la possibilité d’une nouvelle naissance.

Livre de Stéphanie Bertoldi sur commande 15 €
(frais d’expédition en sus si envoi postal)

“Visite ta Terre intérieure et,
en rectifiant, tu trouveras ton Or.”

Vous avez la parole sur mon livre :

“Ton récit m’a permis de faire un retour sur mon passé et de comprendre les passages dans ma vie qui ont été très difficiles. Je recommande ton livre afin de retrouver la sérénité et de continuer à progresser.” Michèle

“La vie est une belle aventure, si on est à son écoute. Tu nous le montres dans ton livre : tu as livré à qui veut bien le comprendre des clés et une belle lumière pour éclairer toutes les usines. Merci à toi d’avoir Osé !” Sabrina

Commandez-le !

Un dessin animé pour adultes qui amène à la réflexion sur notre environnement.

“Ashitaka, un jeune guerrier japonais, affronte un sanglier géant et furieux qui attaque son village. Il tue la bête, mais se retrouve atteint par un mal mystérieux. Sur le conseil des sages, il part vers l’Ouest, à la recherche de ce qui a transformé l’animal en démon. Au cours de son périple, il rencontre San, une jeune fille qui vit avec les loups. Ashitaka apprend que les humains sont à l’origine de tous ces maux, car ils détruisent la forêt, qu’ils exploitent pour alimenter leurs forges.” AlloCiné

Bande-annonce

Tout était pour le mieux, enfin je pouvais respirer, profiter, avoir confiance. Alors pourquoi viens-tu sournoisement me rencontrer et envahir mon univers ? Tu rencontres chacune de mes cellules que tu bouleverses. Elles deviennent incontrôlables et font de la rébellion en moi. C’est comme si tout mon ventre, mon cœur et ma gorge se serrent avec toi PEUR. Comme si tout en moi m’appelait, à quoi ? Je ne sais plus.

Et moi que m’a-t-on enseigné ? A fuir. Alors, j’essaye de toutes mes forces avec les livres, la nourriture, le ménage, l’alcool, les cigarettes ou même le sport à ne pas regarder en moi ce vide, ce plein de noirceur qui m’appelle dans mes profondeurs. Je n’ose pas y plonger, je vais y laisser ma vie, mon esprit, ma folie…

Que puis-je faire ? Descendre dans les profondeurs de mon être. Aller voir cette vouivre déchainée, ce dragon qui veut me faire sombrer, me dévorer. Nommer cette énergie, livrer combat, la rencontrer et l’accepter en soi pour la discipliner. Puis œuvrer ensemble pour qu’elle participe avec moi à la construction de ma nouvelle terre.

Tout mon corps est comme prisonnier, oppressé et en même temps je n’arrive plus à m’échapper. Alors j’y vais, j’ose, j’ai peur mais j’ose. Je respire en moi et descends dans mes profondeurs et là je la découvre violente, apeurée, surprise que quelqu’un l’entende enfin hurler. Je ressens là l’ouverture, la mutation vers un autre monde… Ma Co-Naissance !

Prenez soin de vous,
Bien à vous, Affectueusement

Stéphanie Bertoldi, Praticienne en Psychothérapie au sein de l’Usine A Soi.
Accompagnement en relation d’aide pour Adultes, Couple, Famille
Tel : 06 11 99 56 03 – Facebook : Stéphanie Bertoldi

Inscrivez-vous à la newletter !
Envie de plus de co-naissances ?
Envie de vous découvrir ?