Savons-nous écouter ? Et bien non. Ce que l’on désire, c’est donner notre point de vue, échanger et convaincre de nos idées. Pour les débats, cette posture est recommandée et cela nous donne de très bonnes animations télévisuelles ou sociétales.
Je vous invite à écouter réellement, en vous partageant les mots de Virginia Satir. Elle fut psychothérapeute et son approche était centrée sur la thérapie familiale.

“Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu me donnes des conseils,
tu ne fais pas ce que je t’ai demandé.

Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu me dis que je ne devrais pas me sentir ainsi,
tu piétines mes sentiments.

Lorsque je te demande de m’écouter,
et que tu crois que tu dois faire quelques choses pour solutionner mon problème,
tu me brimes, aussi étrange que cela puisse te paraître.

Écoute ! Tout ce que je te demande, c’est de m’écouter.
Pas de parler ou de faire, ou juste m’entendre.
Les conseils, je n’en ai que faire.

Je peux accomplir mes choses; je ne suis pas sans ressources;
peut-être suis-je découragé ou hésitant, mais je ne suis pas impuissant.
Lorsque tu fais quelque chose à ma place et que je peux l’accomplir moi-même,
tu contribues à ma peur et à ma faiblesse.

Mais lorsque tu acceptes, comme un simple fait,
que je sente ce que je sens, aussi irrationnel que ce soit,
alors je peux cesser de vouloir te convaincre et travailler à comprendre ce qui se passe en moi.
Et si un jour, tu désires parler,
“je” t’écouterai à mon tour.”

Un autre « chercheur », Carl Rogers, psychologue humaniste qui a bercé mes années d’études, nous propose aussi d’aller plus loin pour « entendre » avec son Approche Centrée sur la Personne (ACP), un principe simple en apparence.

“Il est toujours extrêmement enrichissant pour moi de pouvoir accepter une autre personne.” Carl Rogers.

L’homme et l’œuvre sont indissociables. Très attentif à la personne humaine, il regardait chacun comme un être digne de respect et de considération. Reconnaître à l’autre sa pleine valeur d’être humain, porter sur lui un regard chaleureux, telles furent les caractéristiques de l’homme, tels sont les fondements de son Approche Centrée sur la Personne.

Je vous recommande le livre de Bérénice Dartevelle, amie de Carl Rogers, « La psychothérapie centrée sur la Personne » Collection Essentialis, 55 pages pour être touché au fond de notre Être.