L’Autonomie Émotionnelle ou la liberté d’Être !

Nous connaissons l’autonomie financière, nous la préparons depuis de nombreuses années à l’école, avec la gestion de notre argent « de poche », et elle est remise en question lors des rendez-vous Pôle Emploi.

Même la question « Que veux-tu faire dans la vie ? » induit certes le choix de notre métier mais aussi de la rémunération correspondante. L’argent, une valeur très prisée de notre société puisqu’elle fait la loi et la notoriété.

L’autonomie émotionnelle c’est quoi ?

Pendant des années, nous avons été dépendants de nos parents pour nos besoins : tendresse, sécurité, habillement, soins… mais aussi dépendant des manques qu’ils nous ont procurés.

Adulte, nous portons ces bagages que nous investissons dans nos relations amoureuses. De façon générale et inconsciente, nous rejouons avec notre partenaire nos attentes et/ou nos manques pour qu’ils soient pris en charge par celui-ci. Nous nous imposons aussi, comme lorsque l’on était enfant, de « donner la bonne réponse » pour satisfaire les besoins de notre partenaire, pour faire plaisir. Mais qu’attendons-nous en retour ? D’être aimé, reconnu, admiré ? Le plus souvent de l’attention.

L’autonomie émotionnelle est au contraire prendre la responsabilité de ses besoins d’attention, de reconnaissance en « bon père de famille ». Et cela s’apprend ! Cet apprentissage nous mène devant ce que nous avons intégrés de nos parents biologiques, qui est un point de départ vers les bons parents intérieurs. Tout un chemin de découverte de nos attentes, nos peurs, mais aussi des attentions bienveillantes reçues.

Lorsque nous devenons nos propres parents bienveillants, notre rapport aux autres et à soi change. La notion de donner et recevoir est plus juste et nous n’avons plus besoin de nous servir de l’autre comme un doudou, de façon égoïste.

Et vous êtes-vous autonome ?